Home > Campagnes solidaires > n° 348 - mars 2019
Partager sur :

CAMPAGNES SOLIDAIRES


Campagnes solidaires est le mensuel de la Confédération paysanne, engagé avec les paysans et les acteurs du mouvement social dans l'émergence d'autres mondes possibles.

C'est un point de ralliement pour ceux qui veulent comprendre les réalités de la vie et des luttes paysannes dans le monde et ici en Europe.

C'est aussi un espace pour ceux qui veulent s'exprimer sur ces réalités et la manière d'agir sur elles.

Informer, c'est contribuer au débat sur les sujets de société tels que les OGM, la sécurité alimentaire et la mondialisation...

Campagnes Solidaires, notre, votre journal, tente chaque mois de restituer les résistances et les espoirs de ces luttes. Nous avons besoin de vous pour continuer ce combat.

Le numéro du mois

n° 348 - mars 2019
Editorial
Sommaire Dossier Archives

Editorial

Une campagne dynamique

Que retenir à l'issue de cette campagne aux élections chambres d'agriculture ? Après deux résultats consécutifs à la baisse aux deux scrutins précédents, la Confédération paysanne enclenche la marche avant et franchit la barre des 20% au niveau national.

Les victoires à Mayotte et en Loire-Atlantique témoignent du dynamisme qui a irrigué toute cette campagne, construite autour de centaine de fermes-ouvertes, de rencontres de terrain au plus près des paysannes et des paysans. Ces reconquêtes montrent que chaque voix compte pour défendre un autre modèle agricole et des chambres ouvertes à toutes et tous.

Dans plus de 50 départements, toutes régions confondues, les scores des Confédérations paysannes sont en hausse. Cette dynamique se traduit aussi là où nos syndicats départementaux dépassent le seuil des 10%, synonyme de représentativité dans les instances décisionnaires du monde agricole. La confiance accordée par les électrices et les électeurs nous conforte dans la défense d'une agriculture et d'un élevage paysans. C'est une reconnaissance du travail de fond et de terrain mené sur tous les dossiers agricoles.

Cependant, les paysannes et les paysans ont majoritairement fait le choix de ne pas s'exprimer lors de ces élections. Ce désintérêt est le résultat d'une politique de gestion Fnsea-JA* qui ne répond pas à leurs préoccupations et les conduit dans une impasse économique, sociale et environnementale. A nous de poursuivre notre travail sur le terrain pour leur redonner de l'espoir et de l'envie.

La Confédération paysanne est fière de l'allant de ses équipes sur les territoires. Cette énergie ne demande qu'à s'amplifier pour porter une agriculture moderne redonnant du revenu et du sens à notre métier.

Les élections sont une étape dans la vie syndicale. Dès à présent, nous devons rester concentrés. Pac, négociations commerciales, accès au foncier, aides bio, transition, installation... Les dossiers ne manquent pas où les paysannes et les paysans auront besoin de la Conf' !

Pertinents, impertinents, joyeux et lucides…Restons nous-mêmes !


Laurent Pinatel,
paysan dans la Loire,
porte-parole de la Confédération paysanne

NOUS CONTACTER Confédération paysanne des Pyrénées-Orientales